Beaucoup de chef d’entreprise ne mesure pas le potentiel de croissance dont il peuvent bénéficier grâce à la mise en place de partenariat pour leur entreprise. En plus d’être un potentiel levier de développement, il peut s’avérer également être à l’origine de belles rencontres. Quels types de partenariats mettre en place et comment ?

Tu as surement dû recevoir un email de ma part concernant un sondage (rassures toi, je ne vais pas te relancer pour y participer :p il est clôturé). Tu sais donc que je travaille actuellement sur une solution qui me permettra de t’aider du mieux que je peux pour booster la visibilité de ta marque et de tes produits sur internet. Cela pour que tu sois reconnu pour le travail extraordinaire que tu réalises mais aussi pour que tu puisses vivre sereinement de ta passion.

Ce projet de formation me prend énormément de temps mais je me suis dit que je devais en parallèle continuer à te fournir du contenu de qualité à travers mes articles. J’ai donc pris quelques heures pour créer ce contenu qui je l’espère t’aidera.

Je vais te parler dans cet article de partenariat (sous plusieurs formes) et je vais en profiter pour te raconter une histoire. Oui, je t’autorise à m’appeler père castor 🙂

Avant cela, je vais revenir sur un constat que j’ai fait. En France, beaucoup de personnes se lancent seul dans la grande aventure qu’est l’entrepreneuriat. Le parcours peut s’avérer difficile, notamment pour développer son activité. Cependant une solution existe, le partenariat.

Explorons ensemble, les différentes solutions qui s’offrent à nous quand on parle de partenariat.

Trouver un partenaire pour son activité ou entreprendre seul ?

Avancer seul ou a plusieurs ? Voilà une question que l’on peut se poser lors de la création de son projet et sans doute après. Je dirais que tout dépend de la nature de ton activité mais aussi et surtout, de ta personnalité.

Il y a des avantages et des inconvénients dans les deux situations et pour ce choix, on peut dire que les avantages de l’un représentent les inconvénients de l’autre. Je m’explique, si l’avantage qui t’attire le plus dans le fait de travailler seul est l’indépendance, cela va incontestablement représenter un inconvénient si tu choisi de travailler à plusieurs.

Personnellement, le plus gros inconvénient que j’ai à travailler seul est : la charge de travail. Je rajoute aussi qu’en cas de baisse de motivation, avoir un partenaire peut être utile. Il peut également avoir un regard critique et objectif sur la manière de développer votre activité.

Bref, le choix te revient mais je pense qu’il ne faut pas rester isoler. C’est aussi pour cela que j’ai créé Artisans 2.0, nous réunir autour d’un même sujet et s’entraider 🙂 

Un partenariat autour de la distribution d’un produit ou d’un service

Je reviens à l’histoire que je voulais absolument te raconter. Connais tu le célèbre magasin Colette ? La boutique super « hype » (tendance) de Paris, connue de tous les « hypster » mais pas qu’eux. Pourquoi est-ce que je te parle de Colette ? Parce que le développement de cette boutique est principalement basé sur un système de…partenariat.

En effet, le magasin Colette a basé toute sa notoriété sur des collaborations pour des produits de tout genre. On peut prendre l’exemple du partenariat avec Apple pour la sortie de l’Apple Watch. C’était ainsi le seul magasin de France à proposer la montre en avant-première.

Colette aurait pu se dire, «non, je ne vends pas de produits autre que les miens » mais ils ont fait le choix d’agir autrement et cette stratégie a fonctionné pour eux. Ils sont su attirer une autre clientèle qui au passage, achètent aussi leurs produits.

Pourquoi je vous parle de cela ? Parce que vous pouvez aisément faire un partenariat de ce type pour vendre vos produits ou vos services. Rien ne vous empêche de vous associer avec quelqu’un qui vend des produits complémentaires aux vôtres, pour doper vos ventes.

Exemple : Je suis créateur de sacs. Pourquoi ne pas faire une collection spéciale avec une créatrice de bijoux pour un assortiment sac et bijoux dont nous ferions la promotion tous les deux ?

Exemple 2 : Un coiffeur peut s’associer avec un photographe, le principe serait de proposer à une mariée qui se coiffe le jour J, une séance photo pour immortaliser ce moment de préparation qui est souvent oublié.

Tout cela pour dire qu’il n’y a pas vraiment de limite mis à part le fait que les partenaires doivent être (à mon sens) complémentaire.

Un partenariat autour de la création d’un produit

Je vais encore une fois te parler du magasin Colette mais promis, c’est la dernière fois ! Tu l’as compris, Colette aime les partenariats et voit ce type de collaboration d’un très bon œil. Ils ont donc voulu aller plus loin en utilisant cette façon de travailler pour créer des produits inédits. C’est ainsi qu’ils ont collaboré avec des grands noms de la mode comme HERMES ou encore ADIDAS pour des collections dites « capsules » (édition limitée).

Partenariat entre Adidas et Colette pour la création de cette paire de chaussure en édition limitée

Je lis dans tes pensées, tu te di : « Ok, c’est bien beau mais moi je ne peux pas faire de collaboration avec Adidas ou Hermès ! »

Tu marques un point. C’est bien sur un peu compliqué quand on a pas la notoriété de Colette mais rien ne vous empêche d’innover en réalisant des collaborations encore jamais vu.

Pourquoi ne pas collaborer avec des artistes ?

J’ai à l’époque collaborer, pour ma marque de textile, avec des illustrateurs, des graphistes et des photographes encore inconnu mais pourtant très talentueux. Cela m’a conduit à créer des produits très appréciés par ma communauté. Comment s’y prendre pour approcher ces personnes ? Je vous invite à faire un tour sur le site Behance, j’ai trouvé beaucoup d’artistes de talent dans ma région que j’ai pu rencontrer dans le cadre de cette proposition de partenariat.

Mes collaborations ont été un fabuleux tremplin pour moi parce que ma marque encore peu connue avait bénéficié d’un coup de projecteur du fait que les artistes choisis avaient une notoriété plus importante que la mienne.

Faire un partenariat autour de la promotion d’un produit

On veut tous que nos produits fassent la première couverture des magazines ou qu’ils soient visibles sur des blogs ayant une forte notoriété. Le problème c’est que ces blogueurs ou blogueuses sont constamment sollicités et même si vous leur promettez un jolie cadeau (votre produit), cela ne change souvent rien. Il arrive même très souvent, qu’ils ne répondent pas à vos sollicitations. Il est donc très difficile de promouvoir vos produits de cette façon.

Je vous propose une autre solution qui s’avère être beaucoup plus simple et qui vous permettra de promouvoir facilement et surtout gratuitement, vos produits.

Constituez un groupe de créateurs et établissez un calendrier de promotions pour vos différents produits. Si vous êtes 7 et que vous avez chacun 1000 fans, cela multiplie pour chacun la portée de ses publications par 7. C’est simple et chaque participant y trouvera sont compte. Si tu veux d’autres astuces pour ta page Facebook, je t’invite à lire cet article.

Conclusion :

Il n’existe pas qu’une seule façon de collaborer avec une personne physique ou une entreprise, à toi de trouver le partenariat ou le partenaire idéal, celui qui sera le plus profitable pour ton activité.

On a vu ensemble qu’un partenariat peut se faire sous différentes formes et il existe encore beaucoup d’autre possibilité que je n’ai pas abordé dans cet article.

Je t’ai donné plusieurs pistes que tu peux d’ores et déjà explorer. Je reste persuadé en tout cas que c’est une solution intéressante à étudier.

Il y a à ce sujet un célèbre proverbe qui dit : « Tous seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », je trouve que c’est une bonne conclusion.

C’est article est une infime partie de ce que je te réserve dans le projet de formation que je suis actuellement en train de préparer. Je te le présenterai en détail très bientôt 😉

N’hésites pas à me laisser un petit commentaire, ça fait toujours plaisir 🙂

 

 

2 thoughts on “Les partenariats : Fausse bonne idée ou vrai bon plan ?”

  1. Bonjour Cédric,

    Je te rejoins totalement sur le sujet de cet article. L’an dernier, un de mes objectifs pour 2016 était de trouver au moins un partenariat pour me faire connaître. J’ai eu de la chance, je l’ai trouvé dès le mois de janvier ^^
    Aujourd’hui cela fait un peu plus d’un an que je collabore avec l’Association Paris Est A Nous qui organise des shooting avec des modèles et photographes amateurs. Le principe : je prête mes bijoux lors de l’event et en échange je suis libre d’utiliser les photos pour faire ma promotion. Le seul impératif étant de citer systématiquement le/la modèle et le/la photographe. De leur côté, les modèles et photographes me crédite quand ils utilisent les photos.

    Ce week-end, j’ai été contactée pour un projet d’expo-vente proche de chez moi. Affaire à suivre…

    Je crois qu’il ne faut pas en attendre trop lorsque l’on propose un partenariat. Selon moi, il faut montrer au partenaire qu’il sera largement bénéficiaire de cette collaboration.
    Et ce n’est pas parce qu’on n’a pas la notoriété d’Hermès ou Adiddas que l’on ne peut pas trouver de bon partenariat 😉

  2. merci bcp pour ces pistes , des aspects de partenariat auxquelles je n avais pas pensé , les rares partenariats que j ai vu c etait du genre  » file moi un cadeau et je citerai ton nom (ou pas ) « , peu de retombées … alors merci encore une fois pr tes bonnes idées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous pour recevoir du contenus exclusifs !