Le Tourisme Durable a le vent en poupe et c’est un secteur où les artisans et les créateurs ont toute leur place. En effet, les valeurs du Tourisme Durable se basent sur l’approche d’une offre touristique respectueuse de l’environnement et des populations locales. Aussi la dimension de valoriser les savoir-faire d’un territoire est une dynamique très importante. Les savoir-faire locaux ont un réel pouvoir attractif pour animer la clientèle touristique.

Agir en faveur du développement durable vous intéresse ? Alors vous pouvez vous positionner avec votre activité d’artisan ou de créateur, en intégrant les réseaux du Tourisme Durable. Car devenir un acteur du tourisme durable n’est pas seulement réservé aux vacanciers. C’est aussi dans l’offre touristique que cela se met en place. Afin de pouvoir collaborer avec le secteur du Tourisme Durable, il faut savoir se positionner sur ce marché. Quelles sont les actions à mener pour promouvoir ses créations dans le secteur du Tourisme Durable ? Cela va se passer en priorité par la valorisation de son savoir-faire et par l’accueil de la clientèle touristique.

1/ Une communication orientée vers le Tourisme Durable

# Valoriser vos éco-gestes

Dans un premier temps, il est important de faire un point sur votre communication. Communiquez-vous déjà sur vos actions en faveur du développement durable ? Celles-ci peuvent être diverses et variées. Il suffit simplement de mettre en avant vos gestes éco-responsables ! Et mentionnez ces informations sur votre site internet, cela vous démarquera pour promouvoir vos créations.

Par exemple :

  • Vos fournisseurs sont-ils localisés proche de votre lieu d’activité ?
  • Recyclez-vous certains produits ou matériaux ?
  • Travaillez-vous avec des produits respectueux de l’environnement ?

# Les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, tels que Instagram, Facebook, Twitter, cherchez à atteindre la clientèle touristique ainsi que les autres acteurs du Tourisme Durable pour promouvoir vos produits. Pour cela, préparez une liste de mots-clefs qui complètera vos hastags favoris.

Vous pouvez utiliser le hastag de votre office de tourisme local et du réseau touristique du département. Mentionnez par exemple :#tarntourisme, #heraulttourisme, #toulousetourisme, etc. En tant que blogueuse dans le secteur de l’écotourisme et du slowtourisme, j’attache beaucoup d’importance aux savoir-faire locaux. Ainsi, je reposte les publications en accord avec mes valeurs : mentionnez mon hastag #atelierbucolique !

2/ Intégrer les réseaux du Tourisme Durable

Toutes les villes ou les régions n’ont pas forcément une structure dédiée au Tourisme Durable. Cependant, les collectivités y sont de plus en plus sensibles. Notamment sur le fait de valoriser les savoir-faire locaux.

Vous pouvez vous inscrire auprès de l‘Office de Tourisme le plus proche. Certains investissent une réelle politique interne pour mettre en lien les vacanciers avec les créateurs et artisans locaux : marchés créateurs, guides spécialement dédiés à l’artisanat, itinéraires thématiques, etc. En effet, c’est une offre qui est de plus en plus demandée par les voyageurs ! Parfois, des offices de tourisme mettent à disposition des vitrines dans leur locaux pour vendre quelques produits sélectionnés.

En milieu rural, pensez à vous tourner vers les structures qui développent l’écotourisme et le tourisme vert. Je pense notamment à ceux qui vivent dans les territoires des Parcs Nationaux. Il y a une vraie opportunité à saisir dans ce réseau pour promouvoir vos créations !

3/ Accueillir la clientèle touristique : les bonnes pratiques

Une fois que vous avez travaillé votre communication « verte » sur votre site et sur vos réseaux, et que vous avez augmentez votre visibilité dans le secteur du tourisme durable, il reste toutefois une étape majeure : l’accueil de la clientèle touristique pour promouvoir vos créations.

# L’accueil de la clientèle touristique s’anticipe.

Aussi n’oubliez pas que lorsqu’un vacancier vous achète un produit, c’est aussi le moment qu’il va partager avec vous qu’il achète. Et vice-versa.
C’est-à-dire qu’il est assez crucial dans l’échange de faire au choix :

  • Une visite de votre atelier, de montrer votre matériel ou vos outils ;
  • Une démonstration de votre activité ;
  • D’apporter un témoignage sur votre expérience ou une anecdote.

À noter que pour rester dans les valeurs du Tourisme Durable, l’accueil de la clientèle touristique se fait par groupes restreints, soit 12 personnes maximum. Cela favorise une relation « privilégiée » avec le client et rompt avec les habitudes du tourisme de masse.

# L’atelier-boutique

Par expérience, j’ai remarqué que tous les ateliers n’ont pas d’espace « boutique ». Donc mettre en « vitrine » vos produits en réservant un espace qui soit propice à la vente est nécessaire pour promouvoir vos créations.
Aussi l’accueil en boutique pour la clientèle touristique se prépare au niveau de la barrière linguistique. Préparer une signalétique dans différentes langues. Au moins des informations en anglais peuvent être très utiles. Cela peut-être une signalétique à l’intérieur de la boutique et à l’extérieur. Ainsi vous pouvez mentionner vos heures d’ouverture, la possibilité de faire une démonstration ou une visite d’atelier. Le visiteur étranger se sentira en confiance et invité chez vous.

N’oubliez pas qu’il s’agit d’une clientèle de tous âges et de divers horizons. Ce sont des personnes très attachées aux valeurs telles que l’écologie, le respect de la nature et le bien-être des populations locales. Ce sont donc des voyageurs qui recherchent avant tout des échanges solidaires et humains. De plus en plus de touristes souhaitent profiter de leur temps de vacances pour être dans un échange qui a du « sens ».

Le moment d’échange qu’ils auront avec vous est tout aussi important que les souvenirs de vacances qu’ils rapportent chez eux.

Auteur :  Audrey du blog L’Atelier Bucolique – Voyages culturels écoresponsables