fbpx

Apprendre à coudre | Astuces pour bien démarrer

Apprendre à coudre | Astuces pour bien démarrer 2

Vous voulez apprendre à coudre mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous souhaitez débuter en couture et vous aimeriez connaître toutes les astuces indispensables pour bien démarrer cette nouvelle passion ? L’apprentissage de la couture requiert de l’organisation afin de se lancer au mieux dans ce nouveau projet. Voici le guide ultime pour apprendre à coudre et savoir comment créer votre activité artisanale pour vendre vos créations.

S’organiser pour bien débuter en couture

Acheter le matériel indispensable pour ses projets couture

Pour apprendre à coudre, il faut d’abord bien s’équiper. En tant que débutant, vous n’aurez pas besoin d’acheter beaucoup de matériel pour commencer. Voici les indispensables pour bien débuter en couture.

Le tissu

Pour démarrer, il est préférable de choisir un tissu “chaîne et trame”. Le fil de trame est un fil placé dans le sens de la largeur, le fil de chaîne dans la longueur : c’est l’entrecroisement de ces deux fils qui donne un tissu. Commencez à apprendre à coudre avec un tissu de poids moyen, la popeline ou la batiste par exemple, car ce sont des tissus fins, légers.
Attention, il est indispensable de laver un tissu avant de le coudre pour ne pas risquer qu’il rétrécisse une fois travaillé !

Les instruments de mesure

  • une règle droite de 30 cm pour les ouvrages de taille petite et moyenne (vous pouvez prendre une règle d’écolier) ;
  • un mètre ruban (pourquoi pas avec enrouleur automatique) pour les ouvrages volumineux comme les rideaux ou les nappes.

Les instruments de marquage

  • un crayon effaçable : il permet de faire des marquages temporaires ;
  • plusieurs craies de tailleur (aussi appelées “crayons de couture”) de différentes couleurs pour marquer les tissus. La craie de tailleur est un outil très pratique qui permet de tracer et marquer sur votre tissu de manière temporaire.

Les instruments de coupe

  • une paire de ciseaux de couture dédiée à la coupe des tissus et autres textiles (jersey, soie, lin, etc.) ;
  • une seconde paire de ciseaux pour couper le papier, le carton, ou encore les patrons (vous pouvez utiliser des ciseaux d’écolier) ;
  • un découseur (ou découd-vite) : c’est un petit outil très utile possédant une pointe que l’on pousse sous les points et une petite lame acérée qui coupe les fils. On l’utilise pour défaire rapidement les coutures et pour tailler les boutonnières cousues à la machine, très pratique pour les ratés des débuts.

Le fil de couture

Il existe des fils de couture de différentes matières ; on associe généralement le fil en fonction de la matière et de la couleur du tissu. On trouve de plus en plus de fils “tous tissus”, ce qui facilite les achats.
Pensez également à acheter plusieurs aiguilles de tailles différentes, ainsi que des épingles plutôt fines et longues afin de ne pas abîmer les tissus. Les épingles permettent de bâtir, c’est-à-dire assembler plusieurs pièces de manière provisoire avant la couture définitive.

La machine à coudre

apprendre à coudre avec une machine Signer

Enfin, si vous souhaitez coudre à la machine, il va falloir bien sûr investir dans une machine à coudre. Cet investissement permet de progresser rapidement et de réaliser de nombreux projets.
Lorsqu’on débute, il n’est pas nécessaire d’investir beaucoup d’argent dans une machine (pour une machine neuve, prévoyez un budget entre 100 et 130 euros maximum).
Que ce soit en magasin ou en ligne, renseignez-vous sur les conditions de garantie et de réparation. Si vous souhaitez acheter une machine d’occasion, veillez à ce qu’elle ait été révisée, et testez-la sur place avant de l’acheter.
Enfin, repérez un réparateur de machines à coudre à proximité de chez vous en cas de panne.

Aménager son coin couture

Apprendre à coudre demande de l’organisation. En effet, la couture demande beaucoup d’accessoires et de matières premières. Vous allez vite vous retrouver avec des montagnes de bobines de fils, des tissus à ne plus savoir quoi en faire et des accessoires en tout genre (aiguilles, épingles…). Il est donc important d’optimiser l’espace disponible tout en l’organisant pour ne pas perdre son temps à chercher ses affaires de couture.
Comme le dit la citation : “Être organisé c’est aussi avoir plus de temps !”.

Voici quelques astuces pour organiser et ranger votre espace de couture dès vos débuts.

Rassemblez vos affaires de couture au même endroit. Choisissez la pièce dans laquelle vous vous sentez le mieux et installez-y une table (modulable si votre pièce est petite) avec votre machine à coudre et une lampe. Installez une étagère au-dessus de votre table sur laquelle vous pourrez ranger tous vos accessoires de couture, ou une commode à côté de votre table.
Le fait de tout mettre au même endroit vous permettra de voir en un coup d’oeil ce que vous possédez déjà, sans perdre de temps à chercher inutilement et sans racheter 2 fois le même article de couture.

Regroupez les chutes de tissus au fur et à mesure en les rangeant dans une boîte à chaussures par exemple. Ces chutes pourront servir à vous entraîner en réalisant de petites créations, comme des lingettes pour le visage.

Rangez vos bobines de fils pour éviter le désordre. Vous pouvez fabriquer ce rangement vous-même : découpez un carré de 20 cm de côté dans une planche en bois, et fixez des clous pour y insérer vos bobines de fils.

Stockez vos tissus à la verticale dans un tiroir (selon la méthode Marie Kondo). Le but est de voir rapidement quels sont les tissus que vous avez afin de ne pas risquer de racheter les mêmes.

Compartimentez votre matériel de couture de manière à ce que tout soit accessible.
Vous pouvez créer votre propre organiseur de bureau en utilisant simplement une boîte en carton ou encore une boîte à bijoux que vous n’utilisez plus. Vous pouvez créer un espace pour les aiguilles et épingles (un pique-épingles est très pratique pour planter vos épingles et les attraper rapidement), un autre pour les craies, un autre encore pour les grands objets comme la règle, les paires de ciseaux…

Apprendre à coudre quand on est débutant

Connaître les techniques de base pour commencer à coudre

Il existe plusieurs techniques pour coudre sur une machine. Voici les coutures les plus courantes, celles qu’il faut apprendre à faire si vous débutez en couture.

La couture simple

Il suffit de poser votre tissu endroit contre endroit et de coudre en suivant la ligne de couture. Vous pouvez l’utiliser sur toutes vos créations.
“Endroit contre endroit” : ça signifie que l’on pose les tissus à coudre l’un sur l’autre, en les ajustant, le côté imprimé de l’un se trouvant face au côté imprimé de l’autre. La couture se retrouvera sur l’envers lorsque vous retournerez les tissus.

La couture anglaise

À l’inverse, il faut d’abord coudre envers contre envers à 0,5 cm du bord, puis poser les deux épaisseurs de tissu endroit contre endroit et coudre ensuite à 0,7 cm du bord. Cette couture est idéale pour la création d’une chemise, avec un tissu fin et léger. C’est une couture qui est “propre” à l’extérieur et à l’intérieur. 

La couture rabattue

Faire une couture à 1,5 cm, puis dégarnir de moitié une des épaisseurs. Sur la seconde épaisseur, rabattre une partie de la couture, puis plaquer sur le tissu. Faire une couture à 0,1 cm du bord. C’est une couture solide et nette, à utiliser sur les jeans par exemple. Elle peut se faire à la main ou à la machine.
Dégarnir une couture permet d’obtenir un résultat net, avec une jolie finition, en évitant les petits plis et les épaisseurs de tissus au niveau d’une couture.

La couture nervure

C’est une surpiqûre (elle vient renforcer et décorer), c’est-à-dire qu’elle sera visible sur votre ouvrage, sur un col de chemise par exemple. Elle se fait à 0,2 cm du bord de votre tissu. Elle doit être discrète et bien régulière.

La couture surpiqûre

Elle est dans le même esprit que la couture précédente, sauf que celle-ci se coud à 0,5 cm du bord. Elle est généralement utilisée comme point décoratif.

La couture à la main

Pour apprendre à coudre un tissu à la main, les deux points les plus basiques sont le point avant et le point arrière. Même si la machine fait le gros du travail, le point à la main peut être indispensable pour la préparation et la finition d’un ouvrage.

Le point avant est le premier et le plus simple des points de couture ou de broderie. Il sert à assembler deux pièces de tissu. Ce point s’appelle le point avant car on coud les points en allant vers l’avant :

  • dessinez la ligne de couture sur la pièce de tissu ;
  • piquez l’aiguille dans la pièce de tissu par le dessous et ressortir le fil ;
  • piquez l’aiguille sur le dessus puis sur le dessous du tissu, et ressortir le fil ;
  • recommencez en prenant soin de laisser des espaces égaux entre chaque point.

Le point arrière : il est utilisé pour obtenir un effet de ligne droite et permet de faire une couture solide.
Pour réaliser un point arrière, piquez l’aiguille en arrière de son point de sortie et sortez-la en avant. Les distances entre le fil et le point d’entrée et entre le fil et le point de sortie doivent être égales.

Réaliser ses premières pièces de couture

Idées de créations pour débuter la couture

Quand on débute en couture, il est important de choisir des projets simples, que vous allez pouvoir terminer, et dont vous serez fier. Même s’il y aura évidemment quelques petits défauts, le plus important est que vous terminiez votre confection.

Choisissez de coudre quelque chose d’utile, qui va vous servir au quotidien. Le but, c’est de vous donner envie de continuer, d’aller plus loin à chaque fois, de vous faire plaisir !


Pour commencer, entraînez-vous sur des chutes de tissus. Pratiquez un maximum, c’est comme ça que vous ne cesserez de vous améliorer.

Voici quelques idées de créations pour vos débuts en couture :

  • une housse de coussin (qui permet au passage de changer la décoration d’une pièce très rapidement) ;
  • un tour de cou pour les journées d’hiver ;
  • une trousse pour vos petits accessoires de couture, afin d’apprendre à coudre une fermeture Éclair ;
  • une pochette à maquillage à glisser dans le sac ;
  • un sac de courses, pratique et écologique.

Si vous êtes en manque d’inspiration, je vous conseille d’aller faire un tour du côté du site couture débutant qui fournit de nombreux tuto et conseils.

Conseils pour apprendre à coudre rapidement

Il faut se rendre à l’évidence, bien apprendre à coudre demande du temps, mais surtout beaucoup de pratique. Il est utopique de croire qu’en un week-end, vous vous transformerez en as de la couture. Même si vous apprenez vite et que vous disposez d’un talent certain, il faudra compter au minimum quelques semaines (voire quelques mois), avant de réaliser vos premiers projets d’envergure. Avant d’en arriver là, la pratique est essentielle, en commençant avec des projets simples.

Voici quelques astuces et conseils pour vous aider à progresser rapidement en couture :

  • utiliser des matières comme le coton, ou encore le lin ou la laine pour démarrer facilement ;
  • établir une liste des compétences que vous souhaitez acquérir ;
  • coudre régulièrement pour maîtriser les gestes ;
  • terminer un projet rapidement pour ne pas oublier où vous en étiez et risquer de baisser les bras ;
  • varier les difficultés après chaque technique maîtrisée pour continuer à progresser ;
  • ne pas hésiter à demander conseil à des personnes expérimentées.

Créer son atelier de couture pour vendre ses créations

Une fois devenu(e) un(e) pro de la couture, si vous souhaitez créer votre entreprise de couture, voici les étapes à suivre afin de concrétiser votre projet.

Avant tout, il faut bien sûr posséder certaines qualités :

  • connaître parfaitement le domaine de la couture (les différents tissus, matières, etc.) ;
  • être polyvalent ;
  • être habile ;
  • être patient ; 
  • avoir de l’imagination ;
  • avoir un bon contact avec la clientèle ;
  • avoir des notions en comptabilité et en gestion pour pouvoir gérer une entreprise de couture sereinement.

Si vous vous retrouvez dans ces qualités indispensables pour se lancer dans l’entrepreneuriat, la deuxième étape consiste à identifier votre spécialité, ce pour quoi vous êtes le plus doué(e). Cette étape permet d’affiner votre projet.
En vous spécialisant, vous augmentez vos chances de vous faire connaître et d’attirer des clients grâce au bouche-à-oreille.

Vous allez devoir budgétiser vos futures dépenses afin d’anticiper le coût que représentera l’achat du matériel nécessaire pour vos futures créations. En fonction de cette estimation, vous pourrez ainsi faire une demande de prêt à votre banque si besoin.

Pour commencer à exercer une activité de couturier/ère indépendant(e) et vendre ses créations légalement, vous allez devoir choisir une structure juridique en créant :

  • une micro-entreprise : c’est un statut très simple grâce auquel les démarches sont simplifiées ;
  • ou une société de couture : vous aurez alors le choix entre la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) et l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).

Enfin, vous devrez décider si vous souhaitez louer / acheter un local dédié à votre activité de couture, ou tout simplement exercer de chez vous. Ce dernier choix permet de réaliser des économies non négligeables.


Pour résumer, apprendre à coudre demande organisation et patience. Vous venez de découvrir toutes les astuces nécessaires pour bien démarrer la couture.
Et vous, quelles sont les techniques qui vous ont aidé à progresser rapidement en couture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page