J’ai récemment fait un sondage sur la page Facebook et vous étiez nombreux(ses) à y participer. Je profite au passage pour vous remercier chaleureusement d’avoir pris le temps de le faire ! Cela m’a permis de vous proposer cet article avec les principales plateformes utilisées pour vendre ses créations sur internet.

A la question : Comment vendre ses créations sur internet ?  On peut répondre de plusieurs manières différentes. Pour faire simple, vous pouvez utiliser votre propre site internet ou choisir parmi les nombreuses places de marché qui vous proposent d’héberger vos produits sur leurs sites en contrepartie d’un abonnement ou d’un pourcentage sur le total de vos ventes.

Ces places de marché bénéficient d’un avantage non négligeable pour vendre ses créations sur internet : la visibilité. En effet, les places de marché ou « marketplace » (pour les plus bilingues d’entre nous) font bénéficier aux vendeurs du référencement de leur plateforme. Leurs sites sont bien souvent mieux référencés qu’un site lambda. Je dis « bien souvent » parce que ce n’est pas toujours le cas. Sans vouloir rentrer dans les détails concernant le référencement (je ne suis pas expert dans le domaine), il est évident que plus le site est connu et aura de visiteurs, mieux il sera référencé. Vous l’avez donc compris, même avec beaucoup de bonne volonté si une place de marché ne décolle pas, vous avez peu de chance de faire beaucoup de ventes. Attention, il faut aussi savoir qu’une plateforme avec beaucoup de vendeurs signifie potentiellement plus de concurrences. Bref, votre choix doit-être murement réfléchi, en prenant en compte les différentes fonctionnalités que vous recherchez mais aussi la taille de la plate-forme et le tarif qu’elle propose…

Il faut toutefois laisser sa chance aux débutants

Malgré la fermeture d’ALM, vendre ses créations sur internet n’aura jamais été aussi simple, beaucoup de nouveaux acteurs sont rentrés dans la course. Il faudra un peu de temps pour qu’ils se fassent connaître, pas spécialement par les créateurs mais plutôt par les clients. Soyez donc indulgent avec toutes ces petites structures qui se lancent.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet.

Choisir la bonne plateforme pour vendre ses créations sur internet :

Je n’ai pas fait de classement, j’ai noté les différentes places de marché dans l’ordre où elles apparaissaient dans le sondage. Pour chacune d’entre elles, j’ai noté les éléments qui me semblaient pertinents de partager avec vous.

Je ne voulais pas en faire un article indigeste donc j’ai pris le soin de rester succinct.

Etsy : Sans aucun doute la plateforme la plus connue. Le gros mastodonte qui compte par moins de 1,7 millions de vendeurs. Cela ne veut pas dire que c’est la meilleure plateforme pour les créateurs mais elle a le mérite d’être plutôt complète et bien pensée pour les vendeurs et acheteurs. Je ne parle pas de leur politique (le rachat de ALM puis sa fermeture, etc…), ce n’est pas le sujet de mon article. L’application mobile est aussi un plus quand on sait que maintenant plus de la moitié des achats se font sur ce type de plateforme. Bref, je pense que Etsy reste un incontournable quand on débute mais pas forcément indispensable.

Fait-Maison : La plateforme à le grand avantage de ne prendre aucun frais sur les ventes et vous pouvez créer votre boutique gratuitement. Par contre, l’ergonomie n’est pas vraiment au rendez-vous. Je m’explique, voici un exemple : Sur la colonne de gauche se trouve une catégorie « créations les plus recherchées » j’ai cliqué sur quelques-unes d’entre elles comme « poupées » ou « doudous » mais le site m’affiche « 0 produit ». Quand je recherche le même produit en tapant dans la barre de recherche du haut, j’obtiens cette fois-ci des résultats. Bref, quelques petits bugs accompagnés de quelques soucis de lenteur qui je l’espère seront vite corrigés. Le site a en tout cas beaucoup de potentiel.

Tictail : Une Marketplace qui tout comme Etsy bénéficie d’une très grosse équipe. Leur atout : la visibilité de votre boutique, puisque le site comptabilise des millions de visites. J’apprécie le soin apporté aux boutiques et le design plutôt soigné et moderne du site ! Je pense que ce sont des éléments qu’il faut prendre en compte parce que les acheteurs y accordent de l’importance. Tictail se rémunère en prélevant un pourcentage de votre chiffre d’affaire, 10%, ce qui à mon sens est un peu élevé mais cela reste dans la norme.

Made in France : J’ai cherché pendant un petit moment mais je ne pense pas avoir trouvé le bon site. S’agit-il de l’annuaire qui référence les créateurs et entreprises qui font du made in France ? Je ne sais pas mais si c’est bien cela, c’est hors catégorie puisqu’il ne référence pas les produits mais seulement les créateurs d’après ce que j’ai cru voir.

Un grand marché : Un projet que j’ai vu naître quelques jours après la fermeture de « A Little Market ». J’ai pu constater que l’équipe est très réactive et qu’elle accorde de l’importance aux doléances des créateurs. Le site n’est pas encore ouvert aux acheteurs mais les créateurs peuvent d’ores et déjà y créer leur boutique. Il semblerait que la commission soit de 10% sur les ventes. Comme je l’ai dit pour Tictail, c’est un pourcentage que je trouve un peu élevé mais sans doute justifié ? A suivre donc…

Eproshopping : Je vous avoue que je ne connaissais pas cette solution. C’est une offre plutôt complète pour créer sa boutique en ligne mais il ne s’agit pas d’une place de marché…On ne peut donc pas faire la comparaison avec les plateformes citées plus haut. C’est une offre que l’on peut comparer à woocommerce, prestashop ou encore Shopify par exemple.

Commercité : La plateforme propose des outils assez intéressants, notamment ceux qui concernent le marketing. Je parle de l’intégration de l’emailing et de la gestion de la relation client par exemple.  Cela ne justifie pas pour autant le prix que je trouve franchement élevé en comparaison avec les autres plateformes (c’est mon avis personnel). En effet, il faut ajouter au tarif annuel de 249 € HT, 8 % sur vos ventes si celles-ci dépassent 250€ sur l’année… Ce qui veut dire que sur un chiffre de vente annuelle de 1000€ vous payez 80€ de commissions (Hors taxes ou TTC, je ne sais pas) + 249€ HT, soit près de 33% de votre chiffre d’affaire…Cependant le prix est sans doute justifié par le service fourni.

Edit: J’ai été contacté par Sigolène qui travaille pour Commercité. Elle me fait savoir qu’une offre pour les anciens membres d’A Little Market est actuellement en cours jusqu’au 30 septembre. L’offre est à 9,99 euros par mois ou 99,99€ par an la premiére année auquel il faut rajouter les 8 % sur vos ventes si celles-ci dépassent 250€ sur l’année. L’offre repasse à 249 HT l’année suivante, toujours avec les 8% de commissions. Merci à elle pour cette information! Pour profiter de cette offre, vous devez contacter Anais, un membre de leur équipe via l’adresse mail : anais@commercite.com

5 euros : Une plateforme de micro-services plutôt adapté à la création digitale. Ce n’est pas vraiment une place de marché puisque vous ne proposez pas vos créations  finies mais vous répondez à une demande pour réaliser des créations sur-mesure.

Frenchy Craft : Un projet qui se lance. Le site n’est pas encore ouvert aux acheteurs mais seulement aux vendeurs pour le moment. Je n’ai pas réussi à avoir beaucoup d’informations sur l’équipe autour de ce projet. Il communique en tout cas assez régulièrement sur leur page Facebook et pour avoir vu quelques captures d’écran du design, il sera plutôt chouette. La commission est de 10% sur chaque création vendue (frais de transaction inclus). L’inscription ainsi que les mises en ligne de créations sont gratuites. Le petit plus ? Vous avez la possibilité de mettre en avant gratuitement vos produits sur leur compte Instagram (valable pour 1 création par mois).

Shopify : Même constat que pour Eproshopping. Ce n’est pas une place de marché donc pas de comparaison possible avec les autres plateformes. Cependant, cela reste une solution de qualité pour vendre ses créations sur internet de façon simple.

Amazon Handmade : La mal aimée. Elle est boudée par un bon nombre de créateurs qui n’adhère pas à la politique d’Amazon. Pourtant Amazon c’est 250 millions d’acheteurs, un turbo compresseur qui va à mon sens peser lourd dans la balance dans quelques années avec son « Handmade ». Je pense donc qu’il y a des places à prendre dès le départ pour bénéficier d’une belle visibilité tant qu’il n’y a pas encore « trop » de créateurs sur la plateforme. Les commissions sont de 12%, elles sont normalement accompagnées d’un abonnement mensuel d’un peu plus de 30 euros mais les vendeurs y sont dispensés jusqu’à décembre 2018. Voir l’article complet sur Amazon Handmade

L’escale des créateurs : Il ne s’agit pas d’une place de marché mais le concept méritait de figurer dans ce recap. L’escale des créateurs est un site qui vise à faciliter la rencontre réelle du public avec vos créations au moyen de la géolocalisation. Le public peut donc retrouver les lieux de vente de vos créations quels qu’ils soient ainsi que vos événements ponctuels.

Lapin Blanc : Un projet très intéressant puisqu’il se veut coopératif. Pour développer la nouvelle place de marché « Lapin Blanc », les créatrices et créateurs indépendants se sont regroupés et ont créé une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) : la place de marché appartient donc à ses utilisateurs, qui pilotent ainsi leur outil de travail, au mieux de leurs intérêts professionnels. Le site a ouvert ses portes aujourd’hui et je dois dire que le design est sympathique, l’ergonomie générale est bonne. Manque peut-être un peu de fonctionnalités mais ce n’est que le début. La commission est de 10%.

Pour aller plus loin :

Vous souhaitez comparer toutes ces plateformes sur plusieurs points différents ? Il existe un comparateur en ligne développé par Bernard Jaouen qui permet de voir plus en détails l’offre des différentes plateformes. Merci à lui pour ce travail de titan ! Le lien du comparateur est ici 

Conclusion :

Les solutions pour vendre ses créations sur internet ne manquent pas et de nouvelles plateformes font leur apparition assez régulièrement. Je recommande de faire le points sur vos besoins avant de choisir celle que vous utiliserez. La place de marché « parfaite » n’existe pas. Celle qui vous convient le plus ne sera pas nécessairement celle qui conviendra le mieux à un autre créateur et inversement. Les nouveaux acteurs sont à surveiller de prés. J’espère qu’ils apporteront de la nouveauté dans ce secteur ou les offres deviennent de plus en plus similaire. J’attends toujours LA plateforme qui saura se démarquer en proposant des outils innovants pour les vendeurs. Je pense par exemple à l’intégration de :

  • Un outil de relation client efficace avec une vrai tableau de performance et un suivie d’activité,
  • Un vrai outil d’emailing (avec envoi automatique d’email mais aussi la possibilité de personnalisé ses mails et de programmer des campagnes d’emailing)
  • De nouvelles fonctionnalités pour les acheteurs: Proposer automatiquement à un acheteur des produits similaires dans la même boutique / envoyer une notification à l’acheteur quand un nouveau produit d’une de ces boutiques préférées est proposé à la vente.

Voici quelques idées qui serait intéressant d’implanter aux plateformes existantes et qui permettront aux vendeurs de faire croitre leur chiffre d’affaire.

Je pense que vous avez maintenant toutes les cartes en main et que vendre ses créations sur internet sera aussi simple que d’acheter du pain dans une boulangerie…

Recherches utilisées pour trouver cet articlehttps://artisansdeuxpointzero fr/vendre-ses-creations-sur-internet-les-places-de-marche/

10 thoughts on “Vendre ses créations sur internet : Les places de marché”

  1. Hello Cedric!!! Comme d’habitude tres interressant , ca donne de quoi reflechir! Pour ma part j’ai decidé de faire mon site ! Bref merci pour tes conseils une fois de plus!

  2. Intéressant article, j’étais sur ALM, j’ai migré sur ETSY mais rentre mes fiches une à une pour les refaire, je me mettrai également sur Un grand marché ; ils peuvent reprendre nos fiches, pour le moment mon fichier est trop lourd, je dois revoir avec eux, et j’ai tout de suite été sur Eproshopping mais si on prend une version gratuite (mis à part le % sur les ventes), la première page ne bouge pas, ne varie pas et c’est bien un problème de la voir ainsi statique ! je leurs en ai fait part et pour la visibilité ; je ne suis pas sûre du résultat …
    J’ai été sur Dawanda, mais depuis qu’ils ont rendu les fiches payantes , beaucoup de français sont partis car de toute façon la visibilité était restreinte, mais je vendais aux allemands.

  3. merci a tout ceux qui communique sur le sujet !!
    comme beaucoup je me retrouve sur etsy , sans trop d’espoir ! qui aurait un avis sur  » patern » et sur les plateformes : le coin des créateurs et surtout : art majeur merci a tous et courage !! stephan .

  4. Merci Cédric d’avoir mis le lien vers mon tableau comparatif de plateformes (visible sur ‘social compare’), tableau que je renseigne régulièrement et qui sera utile à ceux et celles qui cherchent une place de marché pour vendre leurs créations.

  5. Pour un créateur, avoir son propre site e-commerce devrait etre la base pour vendre en ligne et être sur les places de marché est un complément indispensable à la vente de vos produits si on a pas une base client existante. Il faut vendre sur les places de marché puis fidéliser les clients en les renvoyant directement sur son site. On a ainsi leurs coordonnées et ils pourront découvrir à tout moment l’ensemble de nos créations 🙂

  6. Pour ma part j’ai choisi de faire confiance à Commercité et je ne suis pas déçue ! L’accueil par l’équipe est top, ils sont à l’écoute et réactifs et les outils mis à dispo dans la boutique sont très complets ! A la base de je voulais ouvrir mon propre site de vente en ligne mais finalement je ne regrette pas car c’est comme si j’avais mon site sur Commercité.
    D’ailleurs si on est ex-créateur ALM la première année est à 99€ !! Ca vaut le coup pour un an, je verrai l’année prochaine si je continue ou pas
    Cette plateforme mérite qu’on se penche dessus, en tout cas c’est mon avis 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous pour recevoir du contenus exclusifs !