Voici le 9ème épisode de notre rubrique l’interview de l’artisan. J’ai voulu mettre à l’honneur au travers de cette rubrique, des créateurs et créatrices de talents, afin qu’ils/elles partagent leurs expériences, leur vision du métier et qu’ils/elles délivrent quelques conseils pour tous les créateurs et créatrices débutantes. Merci à eux pour leur collaboration et merci à vous pour votre soutien.

Je vous laisse donc découvrir Gaelle et son univers.

Salut, salut, Je suis Gaëlle Beaulieu, je suis une créative, un zébulon, une écolo, une maman, une geek, une rock star (non je rigole pour la rock star) ^^ 

Et je suis créatrice de robe de mariée French’ment Rock

Je réalise des robes de mariées sur mesure et uniques. J’ai aussi ma petite collection de robe de mariées hors sentier battus, celle qui permet aux mariées de se projeter et de voir autre choses !

Je prône le Made in France, en achetant toutes mes matières en France, chez des fournisseurs Français, qui ont des labels responsables (Ils font attention aux Hommes et à l’environnement). J’utilise au maximum des matières naturelles telles que de la soie ou le coton.

Je suis passionné par mon métier, il me permet de rencontrer des personnes que je n’aurais jamais rencontrée, de les accompagner, de prendre du temps avec eux. Il me permet aussi de prendre du temps pour faire du beau, l’amour d’un savoir faire !

J’ai ouvert mon atelier, il y a un an dans une petite ville du Val d’Oise. C’est un endroit vraiment cosy pour accueillir mes futures mariées. Je réalise tous mes rendez-vous dans cet atelier, mais si il le faut, je peux me déplacer! 

Petite, j’ai toujours agité mes dix doigts pour transformer les matières qui me tombaient sous la main, en vêtements ! En grandissant, j’ai fait plusieurs années d’études à Paris dans le domaine de la mode, un diplôme dans le sur-mesure et un dans l’industrie textile … à l’époque l’industrie inhumaine ne m’avait pas attiré, j’ai donc travaillé pour plusieurs ateliers à Paris.

C’était vraiment bien, mais il me manquait un rapport humain dans ces sociétés. J’ai donc décidé de me lancer pour faire briller les yeux des futures mariées !

Avec beaucoup d’appréhension, de doutes, d’incertitudes et en même temps, une sorte de feu grégeois dans le coeur! 

Dans mon entourage, personne n’avait monté de structures. Je me lançais un peu à l’aventure… Je me suis documenté et j’ai ouvert mon auto entreprise en septembre 2014. J’ai fait ma toute première collection qui était composée de quatre robes de mariées et j’ai fait un salon dans l’espoir de me faire connaître.  Ce fut une réussite, j’ai eu mes premières commandes, quelques publications dues à mes robes de mariées originales. C’était le point de départ! 

Je n’ai jamais accroché avec l’industrie textile, il y avait un manque de rapport humain trop important pour moi. 

J’aime passer du temps à faire du beau, à créer, concevoir et travailler avec mes mains, ma tête et mon âme !

Mes créations sont des moments d’émotions, elles font réagir. Je conçois les robes un an avant leur sortie publique, et chacune est différente et transmet une émotion différente. Leurs points communs restent malgré tout leurs petits cotés « punchy » avec de la couleur, des formes ou des matières que l’on attend pas, c’est leur côté rock. J’aime bien les travailler dans le détail, car au premier coup d’œil on peut se dire

– « Tiens, une robe de mariée… »

et finalement un détail retient le regard et on se dit

« Aaah mais j’avais pas fait attention se décolleté, whouaa… »

C’est un peu comme pour une personne, on voit toujours le corps mais il faut accrocher son regard pour que son âme se dévoile à vous.

Je vais partager une anecdote qui me fait toujours chaud au coeur quand j’y repense. 

C’était le dernier rendez-vous avec Mlle A (je ne donne jamais le nom de mes futures mariées), il y avait beaucoup d’émotions ce jour la. Je l’aide à mettre sa robe, ses yeux ont brillé comme jamais je ne les avais vu briller. Il y a eu des larmes de bonheur, elle se trouvait magnifique…Le rendez-vous à pris fin, et elle pris conscience que mon rôle était fini, que nous n’étions plus amenée à nous revoir. J’ai senti comme une déception et en même temps c’était un cadeau pour moi de voir à quel point je pouvais toucher les gens en travaillant avec ma sensibilité. 

On se donne toujours des nouvelles de temps en temps. Je ne suis pas marraine la bonne fée, je peux revenir ! 🙂

Le plus difficile est de se mettre au point sur toutes les casquettes que l’on doit porter ( administratif, communication, réseau, image, web, droit des entreprises et consommation..), et il est difficile au début de savoir dans quelle direction aller, quel chemin prendre et comment le prendre. 

Parfois on se sent un peu perdu, du coup j’ai inscrit mon let motiv dans un coin de mon bureau comme ça je me pose toujours la question, est-ce que ça colle avec ? (mon let motiv est une phrase d’Oscar Wilde, soyez vous même tous les autres sont déjà pris)

Si je devais recommencer, je pense que je ne changerais pas grand chose, j’ai fait pas mal de « mauvais choix » dans mes prises de décisions et ça n’a pas toujours été salvateur. Mais si je ne les avaient pas faites, je n’aurais pas eu ce parcours et je ne saurais peut être pas où aller mais je m’obstinerais peut être un peu moins dans ces mauvais choix, ça m’éviterais de perdre trop de sous.

Je conseille à ceux et celles qui veulent se lancer, de réfléchir à leur projet avant tout, mais d’y réfléchir vraiment, pas seulement je veux faire ça … mais pourquoi, comment, avec quels outils ? 

Se documenter sur les moyens, analyser le marché et la concurrence. 

Mais si c’est un rêve alors réaliser le !

Gaëlle Beaulieu
Créatrice
06.41.99.41.03

Atelier: 8 rue des bleuets – 95300 ENNERY – Sur Rendez-vous
http://gaellebeaulieu.fr
https://www.facebook.com/creatricegaellebeaulieu
https://fr.pinterest.com/gaellebmariage/